Streptocoques et ASLO

Préambule : les informations, valeurs, tableaux, graphes et questions présentées ci-dessous ne sont qu'une partie du sujet étudié.
Certaines questions ne figurent pas dans le document support de l'activité mais ont été posées au cours des séances.

 

La famille des Streptococcaceae comprend les genres Streptococcus et Enterococcus (cf. AT15 + PTA). Leurs caractères communs sont : cocci en chaînettes ou diplocoques  immobiles à Gram (+), présence parfois d'une capsule, asporulés, catalase (-), anaérobies aérotolérants, fermentatifs du glucose, petites colonies transparentes ou muqueuses (capsule)
Leur classification se fonde sur plusieurs critères :

  • d'après leur pouvoir hémolytique :      

Streptococcus

 

  • d'après leur équipement antigénique (classification de Lancefield) :

Un antigène de la paroi, le polyoside C permet de définir plusieurs groupes : A.B.C.D.E.F.G.H.K.L.M.N.O.P.R.S.T.U.V.

Certains streptocoques, dépourvus de polyoside C, sont dits "non groupables". 

067

On peut mettre en évidence le polyoside C :

  • par la technique de Lancefield qui comprend une extraction du polyoside C à partir d'une suspension de la souche par l'acide chlorhydrique à chaud  par exemple, suivie d'une réaction de précipitation en tube en présence des antisérums spécifiques.
  • par précipitation en milieu gélosé par contre-immunoélectrophorèse.
  • par immunofluorescence directe (pour les streptocoques du groupe A)
  • par coagglutination de staphylocoques ou de particules de latex sensibilisés par des anticorps spécifiques (cette dernière technique est actuellement la plus utilisée)
  •  d'après leurs caractères biochimiques :

Ils permettent d'individualiser des espèces dans le genre : Streptococcus pyogenesStreptococcus pneumoniaeStreptococcus bovis etc...

Attention : ces classifications ne sont pas superposables !!

 

 

1ère partie : identification d'un streptocoque

1. Classer les structures externes des streptocoques, de l’extérieur vers l’intérieur

2. Compléter le tableau indiquant les différents types d'éhmolyse sur gélose au sang

Hemolyse types a completer

 

3. Effectuer une recherche sur BAOBAB  (BAse d'OBservation des Agents Biologiques) avec "Streptococcus" comme entrée

Résultat :

Classe 2 baobab

4. En déduire les mesures de prévention collectives et individuelles à mettre en oeuvre

5. Lecture de l'isolement réalisé sur gélose au sang :

Streptococcus pneumoniae hemolyse partielle

 

 

Recherche d'une capsule par la coloration à l'encre de Chine (état frais, grossissement total x 400)

Streptococcus pneumoniae capsule encre de chine 2

 

6. Orienter l'identification de la souche testées à l'aide des documents suivants :

 

Critères d'orientation des bactéries vers les principaux genres

Orientation

Critères d'identification des streptocoques

Identification streptocoques 4

 

7. Effectuer l'identification de la souche testée à l'aide du résultat obtenu et du principe du test Slidex pneumo-kit

Slidex pneumo kit test et ctrl 2

Identification par le kit Slidex Pneumo Kit (Biomérieux)

Slidex pneumo kit

 

8. Schématiser au niveau moléculaire les résultats obtenus pour chaque test réalisé avec le kit d’agglutination fourni :
- représenter les particules sensibiliésµ
- représenter les bactéries et les antigènes impliqués.
- indiquer si il s'agit d'une aggliutination active ou passive, directe ou indirecte
- Interpréter les résultats présentés et conclure sur l'identité de la souche étudiée.

 

2ème partie : diagnostic d'une infection à streptocoque par réaction de neutralisation de l'activit enzymatique d'une toxine bactérienne  : recherche et titration des ASLO dans le sérum

Les streptocoques du groupe A (Streptococcus pyogenes è bactérie responsable d’un grand nombre d’infections : angine streptococcique, scarlatine - Impétigo – érysipèle….) et quelques souches des groupes C et G, ainsi que les pneumocoques produisent une exotoxine : la Streptolysine O (SLO), qui est une enzyme possédant :

  • Une activité hémolytique : elle provoque l’hémolyse des hématies après incubation à 37 °C ;
  • Une activité lytique sur certaines cellules eucaryotes (granulocytes, plaquettes) ;
  • Une activité immunogène : sa libération dans l’organisme entraîne la production d’Ac spécifiques : les Ac anti-streptolysine O (ASLO).

Le sérodiagnostic aux ASLO (ou aux ASDB) est utilisé pour diagnostiquer les Streptococcies.

  • L’objectif est de déterminer si un patient est atteint d’une infection à streptocoques ; une recherche qualitative est menée dans un premier temps, suivie d’une recherche quantitative si le premier test s’avère positif.

 

Principe du kit ASLO Latex 

Aslo latex

 

1. Donner le principe du test de détection des ASLO.
Indiquer s'il s'agit d'une réaction active/passive et directe/indirecte. Justifier.

2. Faire un schéma légendé montrant, au niveau moléculaire :
- une réaction positive
- une réaction négative

3. Indiquer ce que traduit une agglutination pour le sérum testé.

 

 

Principe du test ASL-kit

Asl kit

 

1. Faire un schéma pour montrer les réactions mises en jeu en utilisant les légendes suivantes :

Aslo legendes

- lorsqu’il y a absence d'hémolyse (donc en …..…………….…. d’ASLO) :


Aslo absence hemolyse reaction positive

 

- lorsqu’il y a hémolyse (donc en …………..………. d’ASLO) :

Aslo hemolyse reaction negative

2. Trois cas de figure peuvent être observés :
- une absence d’hémolyse (notée AH)
- une hémolyse partielle (notée HP)
- une hémolyse totale (notée HT)
En se basant sur les connaissances acquises (cellules en suspension, activité enzymatique neutralisée ou non), schématiser le contenu d’un microtube dans lequel on observerait chacun de ces résultats.

3. Donner le rôle de la cupule 8 et la lecture attendue.

Aslo neutralisation 5

 

4. Observer les résultats des cupules et les décrire sous forme d’un tableau indiquant :
- numéro de cupule à partir du repère
- titre en U ASLO. mL-1
- observation (schéma légendé)
- interprétation pour chaque cupule (AH, HP, HT)

5. Définir la notion de "titre" du sérum
Déduire des résultats le titre du sérum testé en U ASLO. mL-1. Justifier la réponse.
Interpréter ce résultat en utilisant les données fournies dans la notice.

 

Variante de cette manipulation : 

’      Le sérum est dilué selon une progression connue.

’      La streptolysine O est ajoutée en concentration constante.

’      L’excès de streptolysine O non neutralisée est révélé par l’addition d'un système révélateur : globules rouges de lapin ou de mouton :

Aslo systeme revelateur grm 3

La procédure opératoire est la suivante :

Aslo avec slo fixe tp maison

Le résultat obtenu après 1 heure de sédimentation :

Aslo neutralisation truque mai 2017

Puits n°9 : Indiquer le résultat attendu. Justifier. Indiquer ce que cela permet de vérifier.

Puits n°10 : Indiquer le résultat attendu. Justifier. Indiquer ce que cela permet de vérifier.

Rédiger un tableau indiquant :
- le numéro de puits
- la dilution du sérum dans chaque puits (NB : ne pas tenir compte pour ce calcul de l'ajout de la SLO et du système révélateur)
- l'observation des résultats dans chaque puits sous forme de schéma légendé
- l'interprétation pour chaque cupule : AH, HP, HT.

Valider les témoins (Puits 9 et 10)

Définir la notion de "titre" du sérum.

Déduire des résultats le titre du sérum testé en U ASLO. mL-1.

Interpréter ce résultat en utilisant les données fournies dans le document 2. 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 23/05/2017

×