Réduction de charge microbienne

Préambule : les informations, valeurs, tableaux, graphes et questions présentées ci-dessous ne sont qu'une partie du sujet étudié. Certaines questions ne figurent pas dans le document support de l'activité mais ont été posées au cours des séances.

 

Les techniques de réduction de charge microbiennes sont nombreuses et utilisées dans les domaines de  l’agro-alimentaire, des cosmétiques, de la pharmaceutique, ou de la santé.

Pour juger de l’efficacité des traitements thermiques que sont la pasteurisation et la stérilisation, on utilise la courbe de destruction thermique des micro-organismes (cf. cours)

cN(microorganisme ;  milieu étudié) = f(t)

qui suit une loi mathématique de type exponentielle.

Une représentation semi-logarithmique de cette courbe permet sa linéarisation utile à la détermination du paramètre de thermorésistante Dθ : ce paramètre, appelé temps de réduction décimal, permet d’évaluer l’efficacité d’un traitement thermique sur une souche bactérienne ou fongique donnée

  • Le but de la séance est de vérifier une technique simple de stérilisation à destination de l'élimination de levures génétiquement transformées en laboratoire.
    Pour cela, il faut
    ​:
    réaliser une technique de réduction de charge microbienne ;
    calculer le temps de réduction décimal d’une pasteurisation

 

1ère partie : mise en oeuvre de la réduction de charge microbienne et dénombrement des cellules vivantes après traitement

cf. AT15 de 1ère pour les détails

Plan etude destruction thermique

 

 

2ème partie : tracé des courbes de destruction thermique et détermination du temps de réduction décimal

 

Reduction microbienne 1 valeurs

 

Courbe primaire : CN(levures vivantes ; milieu étudié) = f (t)

Reduction microbienne 2 courbe primaire

 

 

Courbe secondaire (semi-log) : log CN(levures vivantes, milieu étudié) = f (t)

Reduction microbienne 2 courbe semi log

 

A l'aide de cette courbe, déterminer graphiquement le temps de réduction décimale Dθ qui permet d’évaluer l’efficacité d’un traitement thermique sur une souche bactérienne ou fongique donnée.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 11/02/2017

×