Contrôle qualité d'un antiseptique local

Préambule : les informations, valeurs, tableaux, graphes et questions présentées ci-dessous ne sont qu'une partie du sujet étudié.
Certaines questions ne figurent pas dans le document support de l'activité mais ont été posées au cours des séances.

 

Le contrôle qualité est un des éléments essentiels lors de la fabrication d'un produit, qu'il soit ou non issu des biotechnologies.

La Bétadine est un antiseptique local parmi les plus utilisé.

Deux contrôles ont été effectués sur le contenu d'un flacon (lot ....... ; date limite d'utilisation : 05/2018)

 

Présentation de l'usine de fabrication de la Bétadine :

 

 

Mécanisme d'action de la Bétadine (en anglais, sous-titré) :

 

1ère partie : préparation de la solution étalon de travail de thiosulfate par pesée 

La solution de thiosulfate représentera la solution titrante pour le dosage de la Bétadine.

On appelle solution titrante une solution étalon (de travail) dont la concentration est exactement connue.

1. Calculer la masse à peser de thiosulfate de sodium afin de préparer la solution étalon de thiosulfate répondant à la condition suivante : peser exactement une masse m de thiosulfate de sodium permettant de préparer 100 mL d’une solution étalon de Na2S2O3 telle que c(S2O32- ; SE) = 0,01 mol.L-1      
Donnée : MNa2S2O3 = 158 g.mol-1

2. Calculer la concentration molaire en thiosulfate de sodium de la solution préparée (trois chiffres significatifs demandés)

 

 

2ème partie : dosage volumétrique du principe actif de la Bétadine : la polyvidone iodée

On trouve un complément d'information simple et accessible sur le mécanisme d'action de la po(ly)vidone iodée sur le site Vidal.fr.

Attention : son usage n'est pas anodin et l'avis d'un médecin est conseillé avant son utilisation (contre-indication chez le nourrisson , pas d'association avec des antiseptiques contenant du mercure, risques d'allergie chez certaines personnes, risque de nécrose ou d'hypothyroïdie fœtale lors d'une utilisation prolongée !).

1. Schématiser le protocole du dosage de la solution de Bétadine diluée à l'aide de la préocédure opératoire suivante :

Dilution de la solution commerciale
- Préparer 50 mL d’une dilution au 1/10 de la solution commerciale.

Dosage de I2
- Introduire dans une fiole d'Erlenmeyer de 100 mL une prise d’essai VPE = 10,0 mL de solution diluée au 1/10 de Bétadine.
- Verser à la burette la solution de thiosulfate étalon de concentration molaire connue exactement.

Remarque : afin de mieux visualiser l’équivalence, il est nécessaire d’ajouter une pointe de spatule de thiodène avant disparition persistante de la coloration jaune.

 

2. À l’aide du de l'équation de la réaction du dosage :

Dosage diiode

  • Donner la relation, à l'équivalence, entre la quantité de diiode apportée par la Bétadine et le thiosulfate (S2O32-).
  • Exprimer l'équation aux grandeurs définissant c(I2 ; bétadine 1/10), la concentration molaire en diiode dans la Bétadine diluée au 1/10.
  • En déduire l'équation aux grandeurs définissant c(I2 ; bétadine pure), la concentration molaire en diiode dans la solution commerciale de Bétadine.
  • Valider l’équation précédente par l'équation aux unités

 

Dosage polyvidone

 

 

3ème partie : test d'efficacité de la Bétadione sur une souche-test

La souche utilisée est un Staphylococcus aureus, micro-organisme de classe 2.

1. Proposer un protocole permettant d’étudier l’effet de la Bétadine® non diluée et diluée au 1/10 sur une population de Staphylococcus aureus[1] à 106 UFC.mL-1  à la surface d’un milieu gélosé Mueller-Hinton.

Donnée : l'étalon 0,5 de Mac Farland correspond à une concentration en nombre de bactéries de 1x•107 UFC.mL-1  dans le cas de staphylocoques.

[1] Micro-organisme de classe 2 : pathogène à la suite d’inoculation par voie cutanée, par ingestion et par voie respiratoire mais peuvent être manipulés sans risque par des bactériologistes compétents. Ils présentent un risque modéré pour le manipulateur, limité et faible pour la communauté.

2. Procéder à l’analyse des risques liés à cette procédure opératoire.

 

Exemple de résultat obtenu après établissement du protocole :

Test efficacite betadine sur staph aureus 1 1

 

3. Expliquer quel est le rôle du disque imprégné d'eau. Comment qualifier ce test ?

4. Commenter les résultats obtenus pour les deux essais.

5. Conclure sur l’action antiseptique de la solution commerciale de Bétadine utilisée vis-à-vis de la souche bactérienne test.

 

Commentaires (2)

droguet-sebastien
  • 1. droguet-sebastien (site web) | 04/04/2017
Bonsoir, merci pour votre commentaire ;)
Ce n'est pas l'activité la plus documentée, il faut que je pense à en compléter certaines !
paul
  • 2. paul | 04/04/2017
Bonjour, l'article m'a grandement servi ^^ un grand merci a votre classe ( même si les élèves sont en formation aprés la BAC, je les félicite et leurs souhaite bon courage pour la suite )

Merci

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 11/02/2017

×