Antifungigramme

Détermination de la sensibilité à différents antifungiques d'une levure pathogène

En classe de première a surtout été étudié une levure utile (Saccharomyces cerevisiae, que certains chercheurs considèrent être l'équivalent de Saccharomyces boulardii qu'on retrouve dans les gelules d'ultra-levure).

Toutefois, certaines levures (ainsi que d'autres mycètes) sont pathogènes pour l'homme.

Un antifungigramme a été réalisé sur Candida kefyr (levure de classe 1) en utilisant la galerie ATB Fungus 3 (Biomérieux).

Cette galerie permet, en laboratoire d'analyse de biologie médicale, de déterminer la sensibilité des Candida et Cryptococcus neoformans vis à vis de 5 antifongiques : Flucytosine, Amphotéricine B, Fluconazole, Itraconazole, Voriconazole .

 

PRINCIPE

La galerie ATB FUNGUS 3 comporte 16 paires de cupules.
La première paire, sans antifongique, sert  de témoin de croissance.
Les  15  suivantes  contiennent  5  antifongiques  à  plusieurs  concentrations  permettant  de  déterminer  des  CMI  et/ou  des catégories cliniques.

La levure à tester est mise en suspension puis transférée dans le milieu de culture et inoculée dans la galerie. Après incubation, la lecture de la croissance se fait soit visuellement, soit avec l'automate ATB ou mini API ®. Le  résultat  obtenu  permet  de  fournir  une  CMI et/ou de catégoriser la souche : Sensible, Intermédiaire ou Résistante

Atb fungus notice

Atb fungus notice 2

 

At fungus a utiliser

 

1. Justifier la présence de la 1ère paire de cupules puis indiquer l’aspect attendu.

2. Déterminer la CMI de chaque antibiotique vis-à-vis de Candida kefyr.

4. Conclure sur la sensibilité de la levure Candida. kefyr vis-à-vis des antibiotiques testés.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 11/02/2017

×