Les microtubes

04 microtubes hd

La "star du labo" de la semaine, c'est.... le microtube ;)

On qualifie de microtube un tube en polypropylène (une matière plastique) à usage unique dont la contenance est inférieure à 2 mL. Les plus petits d’entre eux, utilisés pour mener les réactions de PCR (Polymerase Chain Reaction ou, en français, Amplification en Chaine par Polymérisation, soit ACP), ont un volume nominal de 200 µL. Autant dire qu’il ne faut pas des pattes d’ours pour les manipuler ! Les modèles avec capuchon à clipser sont particulièrement pratiques puisqu’il est possible de les ouvrir d’une seule main, avec le pouce, tout en veillant à ne pas le faire trop brutalement sous peine de créer des aérosols. Les modèles à capuchon à visser offrent une fermeture plus étanche.

Autoclavables, supportant les très basses températures, incassables (sauf à marcher dessus !), résistants à de nombreux solvants organiques, ils sont réellement multifonction : biochimie, biologie moléculaire, microbiologie…

Anecdote : la marque la plus connue étant « Eppendorf », un glissement sémantique fait que l’on appelle communément « Eppendorf » un microtube quelle que soit la marque, tout comme « Frigo » (abréviation de Frigidaire, une marque disparue de réfrigérateur, ou encore Sopalin, célèbre marque d’essuies-tout). Ils sont également très prisés des tireurs utilisant de la poudre noire, chaque dose de poudre, pesée et préparée à l’avance, permettant un énorme gain de temps (et de sécurité) lors du remplissage des chambres des barillets de revolvers des années 1850-1860 –ou plus anciens !-

En savoir plus : http://coulissesdelaboratoire.djehouti.com/Histoire-TUBES.html