Grippe H7N9 : la transmission interhumaine serait possible, selon Pékin

Des chercheurs du Centre du contrôle des maladies et de prévention (CDC) de Pékin ont émis cette hypothèse après avoir constaté que la transmission dans certaines familles était « peu claire » et qu’ils étudiaient la possibilité d’une transmission interhumaine du virus de la grippe aviaire H7N9.

Voire sur cette page une infographie simplifée de la réplication de ce virus.

×