Les principales épidémies depuis 1 siècle

Grippe espagnole (1918-1919) : cette grippe a touché une grande partie de la population mondiale (pandémie) au sortir de la Première Guerre. Selon les estimations de l'OMS, elle a fait au moins 40 millions de morts, touchant des organismes particulièrement affaiblis par les privations de la guerre.

Grippe asiatique (1957-1958) : d'origine chinoise, cette pandémie s'est développée de l'hiver 1957 au printemps 1958, en deux vagues virulentes. Selon les estimations de l'OMS, cette grippe a fait de un à 4 millions de morts dans le monde.

Grippe de Hong-Kong (1968-1969) : le virus de cette grippe s'est répandu à partir de l'été 1968. Elle fut responsable du décès de un à deux millions de malades. Pour les épidémiologistes, il s'est agi de la première pandémie de l'ère moderne: celle des transports aériens rapides, la première aussi à avoir été surveillée par un réseau international.

Sida (1981-aujourd'hui) : de loin, l'épidémie contemporaine la plus meurtrière: selon l'Onusida, quelque 78 millions de personnes ont été contaminées par le VIH depuis 1981 dans le monde, dont 39 millions de morts des suites du sida. Les scientifiques ne sont pas d'accord sur l'origine de l'épidémie mais la plupart s'accorde sur une transmission du singe à l'humain au début du XXème siècle.

SRAS (2002-2003) : l'épidémie de la pneumonie atypique ou syndrome respiratoire aigu sévère (Sras), apparue dans la province chinoise du Guangdong (sud) en novembre 2002, a touché plus de 8.000 personnes et fait plus de 800 morts dans le monde, dont près de 350 en Chine. Ce virus a été à l'origine d'une vague de panique internationale.

Grippe aviaire - H5N1 (2003) : à l'origine d'une psychose mondiale, la grippe aviaire (H5N1) a d'abord ravagé les élevages de poulet de Hong Kong avant de se transmettre à l'humain. Comme pour Ebola vendredi, l'OMS avait décrété "une urgence de santé publique de portée mondiale". Au total pourtant, le bilan n'aurait pas dépassé 400 morts dans le monde, selon un bilan donné en 2014 par l'OMS.

Grippe A - H1N1 (2009) : apparue au Mexique fin mars 2009. L'alerte pandémique est lancée le 11 juin 2009 et levée le 10 août 2010. Le virus se révèle bien moins meurtrier que redouté et des vaccins sont élaborés en quelques mois. L'OMS comptabilise finalement 18.500 décès dans le monde. Chaque année, les épidémies annuelles de grippe entraînent entre 3 et 5 millions de cas graves, dont 250.000 à 500.000 succombent au virus, selon l'OMS.

Ebola : l'épidémie d'Ebola, qui a fait près de 1000 morts depuis le début de l'année sur plus de 1700 cas présumés, est "la plus importante et la plus sévère" en quatre décennies, a souligné vendredi devant la presse le Dr Margaret Chan, directrice générale de l'OMS. Le virus Ebola se transmet par contact direct avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus de personnes ou d'animaux infectés. Il provoque une fièvre caractérisée par des hémorragies, des vomissements et des diarrhées.

×