Blog

Identification microbienne : microbio classique vs technique MALDI TOF

Cette vidéo résume en quelques minutes le gain de temps énorme que représente la technique MALDI-TOF pour l'identification d'un micro-organisme :

 

Les migrations en Europe retracées grâce à des bactéries de la momie Ötzi

L'analyse de bactéries trouvées dans l'estomac d'Ötzi, le célèbre "Homme des glaces" de 5.300 ans dont le corps momifié a été trouvé dans les Alpes en 1991, suggère que les migrations humaines depuis Proche-Orient vers l'Europe sont survenues plus récemment que ce que les préhistoriens estimaient jusqu'alors...

 

Fin d'un mythe : moins de bactéries que de nos propres cellules

"Scientists bust myth that our bodies have more bacteria than human cells"
Depuis un article paru en 1972, il est dit que le corps humain renferme plus de bactéries que de ses propres cellules.

Une étude récente tend à montrer le contraire.

 

Et une infographie montrant la proportion des principaux types de cellules dans le corps humain :

Nature human cells 8 01 16 v2

Vidéo sur le système CRISPR

Une présentation claire (et sous-titrée) par une des deux chercheuses (Jennifer Dourdan)  co-découvreuse ayant validé la technique de modification de l'ADN, vidéo résumant son fonctionnement et les enjeux qui vont avec...

https://www.ted.com/talks/jennifer_doudna_we_can_now_edit_our_dna_but_let_s_do_it_wisely?language=fr

Qui est résistant aux antibiotiques ?

Une étude récente montre que lorsqu'on pose la question (en Europe, Asie et Amérique du nord), 88 % des grns interrogés répondent que c'est le corps humain qui est résistant aux antibiotiques....

Beaucoup d'éducation et d'information en pespective pour faire comprendre que ce sont les bactéries qui deviennent résistantes, notamment en raison d'un usage inadapté.

Le centre de la cellule, usine à cytosquelette

Présentation du communiqué de presse sur le site du CNRS

"Des chercheurs du CEA, du CNRS et de l'UJF mettent en évidence un nouveau rôle pour le centrosome, organite central de la cellule rattaché à son noyau : l'assemblage de filaments d'actine, éléments du cytosquelette, squelette des cellules. Le centrosome était jusqu'alors connu pour son implication dans l'assemblage d'un autre élément du cytosquelette : les microtubules. Cette découverte est décrite dans Nature Cell Biology le 14 décembre 2015."

et le lien pour télécharger l'article (2 pages) au format PDF

Cytosquelette, microtubules et moteurs

Une belle animation 3D montrant le rôle des moteurs protéiques et des protéines du cytosquelette dans la cellule.

Les cellules fonctionnent comme des petites villes, avec des protéeines et d'autres molécules se déplaçant entre différentes "usines". Mais les protéines ne peuvent pas se déplacer toutes seules. Elles ont besoin de moteurs protéiques pour les tirer et se déplacer.
A t=3 min 10 s dans l'animation, vous pouvez voir deux moteurs protéiques : la dynéine (en vert pâle) et la kinésine (en orange)

 

Le choc Crispr-Cas9

Un nouvel article, abordable, dans le Sciences & Vie de ce mois-ci, sur le système "immunitaire" bactérien Crispr-Cas9 :

Voici la présentation de l'article sur le site internet de Sciences & Vie :

 

LE CHOC CRISPR-CAS9

Jamais une nouvelle technologie ne s’impose d’emblée en science : elle doit être comprise, ses limites testées… C’est pourtant ce qui arrive avec CRISPR-Cas9. Nous avons vu apparaître ce petit outil moléculaire dans les revues scientifiques en juin 2012 ; six mois plus tard, son efficacité était prouvée pour modifier l’ADN humain. Depuis, c’est l’explosion ! Aucune espèce ne lui résiste. Ces derniers mois, nous avons eu la stupéfaction de constater qu’il pouvait aussi réveiller des gènes de mammouth et modifier des populations entières de moustiques. Entre boîte de Pandore et révolution, CRISPR-Cas9 va faire parler de lui dans et en dehors des laboratoires. Nous voulions vous donner les clefs pour comprendre pourquoi…

Effet placebo ;

Un dossier assez complet mais très accesible sur l'effet placebo

APB 2016 : les inconnues de l’inscription des lycéens dans le supérieur

A lire ici, les dernières informations (et inconnues) concernant la procédure APB 2016

Animation de mitose en microscopie à fluorescence

En 1ère STL sont abordées les différents types de microscopie :

  • photonique (ou optique) à fond clair, à fond noir, à contrate de phase, à fluorescence
  • électronique à transmission, à balayage.

Cette animation montre une mitose de cellule animale dont différents constituants cellulaires ont été marqués par des anticorps spécifiques couplés à différents fluorochromes :

  • chromosomes marqués en orange
  • microtubules du cytosquelette marqués en vert

 

Devenir ingénieur ou vétérinaire avec un BTSA

Dans le cadre de la rénovation du concours d’accès aux écoles d'ingénieur et aux écoles vétérinaires de l'enseignement supérieur agronomique et vétérinaire public, deux voies d'accès sont offertes aux étudiants en 2ème année de BTSA, BTS, BTSM, DUT, mais également aux titulaires de ces diplômes, il s'agit de :

- la voie C du concours commun d'accès aux écoles agronomiques et vétérinaires après une classe préparatoire ATS Bio en 1 an ;

- la voie de l'apprentissage du concours commun d'accès aux écoles agronomiques.

Pour plus d'information, s'adresser auprès du service des concours agronomiques et vétérinaires : www.concours-agro-veto.net.

 

Les bactéries intestinales informent le cerveau lorsqu’elles sont rassasiées

Cet article de la revue de presse de l'INSERM présente les conclusions d'un article récent (24 novembre 2015) expliquant les mécanismes moléculaires qui pourraient être mis en oeuvre par les bactéries de notre microbiote intestinal pour participer à la régulation de la satiété (sensation de faim).

 

 

 

Organismes extrémophiles : vivre en enfer

Cet article de France Culture Plus présente brièvement les micro-organismes extréophiles, dont la plupart sont des Archées.
 

 

 

Brevetabilité du vivant

la séance "Let's debate about GMOs" soulève de nombreuses questions d'ordre éthique, notamment sur la brevetabilité du vivant.

Un pansement qui détecte les infections

Des chercheurs britanniques, dirigés par le Dr Jenkins, ont mis au point un pototype de pansement qui, au contact de bactéries, est capable de briller et ainsi d'alerter patients et soignants sur l'état d'une blessure !

Le pansement contient des vésicules lipidiques dans lesquelles est enfermé un colorant ; celui-ci est libéré quand un certain seuil de toxines (donc un nombre de bactéries) est dépassé. Sous la lumière des UV, le pansement devient alors fluorescent.

Il faudra toutefois attendre au moins trois ans avant de procéder à des essais sur des patients volontaires